Republique-francaise-logo
logo-cdad-aveyron

CDAD de l'Aveyron

L'accès au droit pour tous

Tribunal Judiciaire de Rodez

Journée internationale des droits de l’enfant

LA JOURNEE DES DROITS DE L’ENFANT S’INVITE AU TRIBUNAL JUDICIAIRE DE RODEZ

Le lundi 20 novembre 2023

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, le Tribunal judiciaire de Rodez a proposé à une soixantaine d’élèves de première et de terminale du Lycée Monteil un temps d’échanges avec différents acteurs du monde judiciaire.

Cette séquence animée par les chefs de juridiction, Mélanie CABAL et Nicolas RIGOT-MULLER, et Christophe THOUY, directeur de centre de stage, a permis de sensibiliser les lycéens sur la question des droits de l’enfant, de la justice et de l’accès au droit au travers de l’exposition « 13-18 Questions de justice », mise à disposition par l’UEMO de la Protection judiciaire de la jeunesse de Rodez.

Les élèves ont pu échanger sur l’univers de la justice avec les magistrats mais aussi avec Sandrine ANIEL et Candy PUECH, respectivement greffières au sein du Tribunal pour enfants et auprès du cabinet de la Présidence. Elles ont eu pour souci de partager leurs expériences et de faire découvrir leur métier. Une séquence a été présentée par Emma DUBOIS, chargée de mission, sur la thématique des violences intra familiales, le statut de victime de l’enfant, la place accordée à sa parole, à la défense de ses droits et de la protection de l’enfance.

Cet après-midi a été l’occasion de clarifier et débattre librement sur des sujets de droit parfois un peu flous pour un jeune public mais pourtant essentiels dans leur devenir.

Cette intervention s’inscrit dans la volonté du Tribunal judiciaire de Rodez et du Conseil Départemental de l’Accès au Droit de l’Aveyron d’associer le public scolaire, les adultes de demain, au monde de la justice. D’autres activités sont déjà en préparation pour l’année 2024. Elles s’inscriront dans le projet de la juridiction visant à l’ouverture de l’institution judiciaire à la jeunesse au travers de propositions de stages, de participations commentées et accompagnées à des audiences, d’interventions de professionnels judiciaires autour de thématiques définies conjointement avec l’éducation nationale, de préparations de procès fictifs ou de concours d’éloquence.